Mes très chers lecteurs et lectrices,

je vous propose aujourd’hui un  article qui s’inscrit un peu dans la continuité de celui sur le lâcher prise. le sujet que je voudrais aborder  avec vous ce jour, est celui de savoir comment réagir lorsque notre vie actuelle est très loin de celle dont on souvent rêvée… autant dire que c’est très souvent le cas, et pas toujours dans le bon sens.

On grandit tous plus ou moins avec des rêves pleins la tête et des idées bien conçues de ce que l’on souhaiterait être ou avoir réalisé à chaque étape de notre progression.  Il me semble là que ce ne soit pas une habitude à lâcher, bien au contraire, sinon que serait un Homme sans rêve et sans projet?

Mais la vie est ce qu’elle est, elle est imprévisible et hors de contrôle. Elle  nous amène bien souvent sur des sentiers que jamais nous n’avions envisagés auparavant.

Ce fut l’une des choses les plus difficiles de ma vie: accepter ces nouvelles voies, ces nouveaux chantiers.

Lorsqu’on a  passé la majeure partie de sa vie à bâtir une vision précise de la vie qu’on souhaite avoir, il devient très difficile de s’en défaire. Comment expliquer que tous nos  efforts consentis jusque là et dans un seul but puissent être vains? comment accepter qu’il faille tout abandonner et se lancer dans l’inconnu?

ces questions ne trouveront  peut être pas écho chez tous, mais pour  la petite minorité à qui cela parlerait, ils diront tout comme moi que ces périodes figurent parmi les plus difficiles d’une vie.

Une fois de plus je veux partager avec vous mon expérience et surtout mes apprentissages à ce sujet.  Il ne s’agit pas toujours d’histoires à succès, oh non ! Dieu sait combien je me suis souvent cassée la gueule, il s’agit de relater avec humilité mes petits pas dans la vie, et pourquoi pas les vôtres!

Embrasser sa peur et parfois même sa déception!

Ne dit-on pas que la première étape de toute guérison est d’accepter que l’on soit malade?

Vous avez quoi? 28, 35, 40 ans ou même 50? et ce que vous vivez actuellement ne correspond pas tout à fait à la vision que vous aviez il y’a encore quelques années? Eh bien commencez  par vous dire “ceci est ma vie réelle et pas une autre”. Cela vous apportera deux choses:

d’abord de pouvoir faire le point sur la situation actuelle (ce dont vous êtes fiers et ce qui est à travailler), et ensuite d’éviter de vivre “la vie d’un autre”, chose tragique à mon sens.

J’encourage beaucoup à chercher et à valoriser les succès de notre vie, aussi petits soient-ils. Ne pas toujours voir ce qui n’a pas marché, mais trouver et valoriser ce qui marche bien: un projet, une belle rencontre, une famille heureuse, un réseau social riche… il y’a forcément des choses positives, à vous de les trouver et de vous en souvenir!

Dites vous bien que la vie  ne nous donne que les combats que nous pouvons mener!

Je partirai là encore d’un apprentissage personnel: dans la vie, il suffit d’une victoire pour que les autres suivent! allez savoir pourquoi!

Au début, on est tétanisé à l’idée de faire les choses, puis malgré cette boule au ventre, on se lance… et ca marche une fois (même si c’est pas la première). Un succès, et puis un autre, et voilà le process est mis en place. Je crois que la nature n’attend que notre impulsion pour déterminer les éléments à venir dans nos vies.

Alors donnez lui cette impulsion!

Le petit plus? : c’est que vous aussi vous sentirez plus confiants…

Croyez en vous! (et pour ceux qui croient en Dieu, croyez en lui!)

Je sais, ce n’est pas simple, surtout pour les plus “éprouvés” par la vie. Je sais à quel point il est difficile de croire en soi lorsque la vie nous a donné des coups et plusieurs coups! si vous n’y arrivez pas pendant un moment entourez vous de personnes qui le feront à votre place, le temps de vous remettre en scelle. Le choix de nos fréquentations dans ce sens est capital.  Nous ne pouvons pas toujours être “au TOP”, alors choisissons bien les personnes qui feront office de “batterie de recharge” pour nous… dans l’amour bien sûr.

Accorder vous le temps qu’il faut pour “guérir” vos blessures.

Une illustration que j’aime employer c’est de dire “si vous êtes à terre après un combat et que vous ne vous sentez pas la force tout de suite de repartir, restez à terre un moment… le temps d’évacuer et de recharger les batteries”.

J’insiste sur un fait: chacun a son rythme. Prenez le temps qu’il faut pour évacuer votre mal être mais toujours en gardant à l’esprit de vous relever…

Prenez vos responsabilités!

Rien ne sert de blâmer les autres pour les malheurs ou les échecs de nos vies.

C’est un bien grand pas que de comprendre qu’il faut pour toute chose que nous vivons, prendre nos responsabilités. En quoi ai-je contribué à ce résultat? qu’est ce qui est à modifier? ce n’est en rien un aveu de faiblesse mais un courage extrême, d’admettre dans nos vies la remise en question,  à mon sens l’une des clés du succès.

N’hésitez pas à commenter et à apporter vos témoignages

#partageretgrandir