Hola les amis! j’espère comme toujours que vous allez bien! En tout cas je vous le souhaite!

Voilà, je décide d’écrire cet article après une réflexion qui m’a interpellé il y’a peu. Une connaissance qui m’a fait comprendre d’une manière finalement très mal déguisée, qu’elle pensait que “j’avais une estime très forte de moi” et dans ce contexte, il s’agissait plutôt qu’une critique que d’un compliment! 😅Perso, je sais que c’est pas tout à fait faux, mais c’est un fait que je revendique et assume complètement, et j’ai mes raisons! Blogueuse à mes heures perdues, en tout cas pour l’instant (faute de temps), J’ai eu l’idée d’échanger avec vous sur ce sujet: L’estime de soi, comment la percevez-vous? quelle estime avez-vous de vous-même?

Je vous mets ici un très court test sur l’estime de soi, qui pourrait vous aiguiller un peu plus sur la “vision” que vous avez de vous même! N’hésitez pas à partager votre avis.

Et si nous commencions par dire ce qu’est l’estime de soi?

Je suis tombée en lisant sur  cette très appréciable définition de l’estime de soi que nous propose Nathaniel Branden, psychothérapeute canadien, qui nous dit qu’elle est  “la capacité que nous avons à nous aimer, à nous valoriser et à nous respecter.” 

quel image percevons nous de nous-même

Comment je m’aime?  en aimant mon corps, mon esprit, mes pensées, d’un amour sain et loin d’une quelconque mégalomanie

Comment je me valorise? cela implique de se connaître et de mettre en avant mes qualités et en être fier(e)

Comment je me respecte? en faisant simplement montre de considération pour soi-même: Nous ne pouvons espérer avoir du respect des autres, sans nous respecter nous mêmes. 

L’estime soi: une fondation dès l’enfance

S’il est une chose que je perçois chez mon fils de 6 ans et que j’ai pu vivre durant ma croissance, c’est que l’estime que nous avons de nous-même en tant qu’adulte prend fortement ses racines dans notre enfance. De nombreux points de vue dont celui de  Nathalie Oubrayrie-Roussel que je partage et apprécie, montrent bien que l’estime de nous dépend fortement de comment on nous a appris à nous “voir” quand nous avions encore besoin du regard et des mots des autres pour savoir réellement qui nous sommes.  Personnellement,  quand j’étais petite, je me suis tous les jours de ma vie entendue dire par ma maman que j’étais belle, et même que j’étais très belle… je lui fais un clin d’ œil dans ce texte aujourd’hui car je sais qu’elle regrette de m’avoir mis cette idée dans la tête, qui finalement ne m’a plus jamais quittée 😜. Je sais donc de vécu que cela a fortement influencé  “ la forte estime” que j’ai de ma personne. 

Je pense que l’estime et l’amour de soi sont à la base de notre capacité à donner aux autres : encouragement, appréciation, démonstrations d’amour,  et fierté des réalisations. 

La petite remarque positive, en lieu et place de la critique… Dire “essaie, je suis avec toi quoiqu’il arrive”, en lieu et place de “tu vas droit au mur, et c’est tant pis pour toi”

Dire “qu’est ce que tu es beau/belle” à son ami (e)/ sa sœur/ son frère, de temps en temps Toutes ces petites phrases dès l’enfance et tout au long de notre croissance, font ou feront à mon sens toute la différence entre un adulte sûr de lui et un qui ne l’est pas. 

L’importance de l’estime de soi

Entre expériences, analyses, apprentissage et lecture, j’ai appris à détecter et surtout à m’éloigner très vite d’un type de personne en particulier: celles qui prennent consciemment ou non, plaisir à  rabaisser les autres.  Ce que j’ai appris avec le temps, c’est que ces personnes ne sont ni plus ni moins que des victimes de leur propre faiblesse, et de leur faible voire inexistante estime d’elles-mêmes. Ne pas cultiver cette valeur, revient à créer des hommes et des femmes, qui prendront plaisir à rabaisser les autres à leur niveau en réalité,  pour se donner l’illusion d’exister. 

Développer son estime de soi est important car cela induira chez vous ou chez les personnes dont vous avez l’énorme responsabilité de bâtir la personnalité, ou du moins d’y contribuer, les comportements suivants: 

Elles ne présenteront pas ou moins d’hypersensibilité à la critique: les personnes qui manquent de confiance en elles, sont généralement très susceptibles aux critiques, car ces dernières font en réalité écho à l’image négative qu’elles ont d’elles-mêmes.  Elles s’éloigneront davantage du sentiment d’insatisfaction constante qui animent de nombreuses personnes, et laisse un goût amer pour chaque chose entreprise ou presque Elles feront moins souvent des choix de vie erronés qui partent d’une mauvaise estime de leur valeur personnelle et de leurs capacités: Cela rejoint les schémas répétitifs négatifs dans nos vies.   Elles seront moins dans une recherche permanente d’une approbation extérieure: Elle est signe d’un manque d’estime et de confiance en soi, qui nous pousse à ne prendre en compte que l’avis des autres, car nous pensons ne pas être “assez bon” pour y aller sans cela. 

Estime de soi: Trop ou pas assez? 

J’ai envie de vous dire que tant que vous sentez que vous pouvez vous aimer, faites-le! on en a jamais assez de l’amour! non? S’apprécier, à sa juste valeur n’est pas un signe de manque d’humilité, mais bien un geste d’amour envers la première personne que  nous sommes amenés à aimer sur cette terre: NOUS-MÊME.

Prendre simplement un moment avec soi-même et se dire ce que possiblement les autres ne vous diront jamais ne pourra que bâtir la confiance que vous avez en vous.  Se rabaisser, dans l’optique que ce soit les autres qui vous rehaussent, vaut certainement dans les écrits bibliques, mais personnellement je ne vois pas de logique dans cette façon de faire, plutôt de l’hypocrisie et même de la manipulation selon moi. 

Et à ceux que ça dérange…

Pourquoi être embêté d’entendre un ami/ frère/ une sœur s’apprécier ou apprécier ses réalisations? Pourquoi ressentez vous l’irrépressible besoin de contredire l’autre dans ce qui est simplement un exercice de défense dans ce monde si hargneux?

Alors Mes amis, aimez-vous, dites-le que vous vous aimez, et tant pis pour ceux que ça dérange! 

#partageretgrandir