L’hyperactivité et les idées qui fusent plein la tête, ce n’est pas forcément une mauvaise chose! Les ennuis arrivent lorsque l’on commence à crouler sous ses nombreuses tâches et que l’on ne s’en sort plus! 

Je vous donne dans cet article  5 idées pour mieux vous organiser.

Décrire chacune de vos tâches dans les détails

Prendre le temps de décrire les tâches revient à poser le et le comment? 

Le “où” c’est la situation géographique: dans quelle ville, quel pays, quel bureau dois-je réaliser cette tâche?  Je précise que c’est un facteur très important quand on est multitâche. Très souvent on perd un temps fou à aller d’un endroit à l’autre, puis à revenir, alors que nous pourrions regrouper par “endroit” les tâches à accomplir. 

 Le “Comment”, revient à se poser la question de savoir de quels moyens matériels ai-je besoin pour réaliser ma tâche?

Il est important de faire le point là dessus et de s’assurer d’avoir tout ce qu’il nous faut avec nous pour entamer et surtout finir cette tâche.  Ce serait embêtant de devoir s’arrêter en cours de réalisation parce qu’il nous manque finalement un élément. 

Découper au maximum vos tâches en de petites choses facilement réalisables. 

Les gros blocs sont toujours plus difficiles à digérer que les petits. Facilitez-vous la tâche, divisez autant que faire se peut vos missions en de petites choses simples à faire. Vous en gagnerez d’autant plus en motivation et je vous explique pourquoi dans le prochain point. 

Classer ses tâches

Deux propositions pour classer les tâches que nous devons réaliser:

Les classer par ordre d’importance

de la plus importante à la moins importante. Ma technique ici c’est simplement de me poser la question des conséquences que la non réalisation de cette tâche aurait dans ma vie. Plus les conséquences sont importantes, plus la tâche est importante et à placer en priorité.

Les classer du “plus facilement réalisable” au plus “difficilement réalisable”

Cette technique permet surtout de nous procurer un sentiment de satisfaction et d’avancement dans la réalisation de notre projet plus globalement. Et je précise que cette évaluation positive de nous mêmes, est ce qui permet de nous garder motivé pour la suite.  Si vous deviez passer une épreuve écrite, vous avez le choix entre: rester bloqué sur la première question très difficile à résoudre et épuiser ainsi tout votre temps ou alors  répondre aux questions “faciles” en priorité et finir sur celles qui sont plus difficiles

Je suis certaine de connaître votre choix…. 😉

Ensuite bien évidemment, il faut choisir par quoi on attaque! 

Fixer un délai  de réalisation ou une deadline

Se fixer des échéances pour chaque petite étape qu’on doit franchir aide énormément lorsque l’on a plusieurs tâches à réaliser. De façon pratique, se fixer par exemple en début de journée la liste des “petits” objectifs à atteindre avant que l’on ne boucle notre journée permet de mieux s’organiser. Je conseille de cocher sur cette liste, chacun des points déjà réalisés.

Pour ce qui est des projets plus importants, un outil intéressant dans le timing à avoir est le diagramme de GANTT.

Contrôler 

Très régulièrement et en cours d réalisation, n’hésitez pas à faire des “points d’étape et de contrôle”.  Le contrôle a ceci de bien qu’il permet de rectifier d’éventuels mauvais tirs, et surtout, ne pas être forcé plus tard de tout recommencer. Très embêtant n’est ce pas? 🙄

Et enfin…. ne soyez pas trop dur avec vous même, si tout n’est pas fait comme prévu!

Si vous n’avez pas réussi à atteindre vos objectifs comme vous les aviez prévu, c’est pas bien grave. L’important étant d’arriver au bout des choses, reprogrammez le « pas fait » au lendemain, sans procrastination bien entendu! 😉

#partageretgrandir